Accueil > Leçons inaugurales 2018 - 2019
Identifiez-vous pour ajouter une information temporelle
0:00

«La voie de signalisation Wnt: nouvelle cible de médicaments anticancer ? »

167 vues
Télécharger Taguer Partager
jeudi 07 fév 2019
Faculté de médecine - Leçons inaugurales

Vladimir L. Katanaev
Professeur ordinaire
Département de physiologie cellulaire et métabolisme
Centre de recherche translationnelle en onco-hématologie, Faculté de médecine UNIGE

La signalisation intracellulaire est un système complexe de communication biochimique régissant l’activité des cellules. Dans le domaine du cancer, la voie de signalisation Wnt constitue une cible de recherche particulièrement intéressante. En effet, Wnt joue un rôle crucial au cours de l’embryogénèse dans le développement de l’organisme et dans la différenciation cellulaire. Chez l’adulte, elle régule la prolifération des cellules souches, la régénération des tissus ou encore la formation des synapses. Cependant, lorsqu’elle est activée de manière erronée, elle est aussi responsable de la transformation de cellules saines en cellules tumorales, notamment dans les cancers du côlon, du sein ou encore du foie.
Dans sa conférence, le professeur Katanaev fera état de ses recherches visant à exploiter cette voie de signalisation dans des stratégies thérapeutiques, et exposera les défis que représente le développement de nouveaux médicaments. En multipliant les «lignes d’attaque», le professeur Katanaev est ainsi parvenu à établir un portefeuille sans cesse croissant de médicaments candidats qui permettraient de maîtriser la signalisation Wnt. Il expliquera pourquoi il faut combiner la recherche fondamentale et la recherche translationnelle pour mieux comprendre les mécanismes de signalisation à l’œuvre dans le cancer, dans l’espoir de mettre au point de nouveaux médicaments.

Biographie
Vladimir Katanaev effectue des études de biologie et de biochimie à l’Université d’État de Krasnoïarsk et à l’Université d’État de Moscou, Fédération de Russie. Arrivé en Suisse, il obtient un doctorat en 2000 à l’Institut de biochimie de l’Université de Fribourg, et travaille alors sur la signalisation intracellulaire dirigeant la chimiotaxie des leucocytes. Entre 2000 et 2005, il effectue un séjour post-doctoral au Département de génétique et de développement de l’Université Columbia à New York. C’est là qu’il initie ses recherches sur la voie de signalisation Wnt, avec la drosophile comme modèle. De 2005 à 2011, il dirige un groupe de recherche à l’Université de Constance (Allemagne), où il poursuit ses travaux sur cette voie de signalisation intracellulaire dans le contexte du développement animal mais aussi dans la cancérogenèse. Il complète par ailleurs son habilitation en 2010. En 2011, il rejoint le Département de pharmacologie et de toxicologie de l’Université de Lausanne comme professeur associé, centrant sa recherche sur la signalisation intracellulaire dans les cellules normales et pathologiques, et notamment dans le cancer du sein. Alliant recherche fondamentale et translationnelle, Vladimir Katanaev a ainsi identifié plusieurs molécules prometteuses, candidates au développement d’agents anticancéreux innovants. Il rejoint la Faculté de médecine de l’UNIGE en octobre 2018, où il est nommé professeur ordinaire au Centre de recherche translationnelle en onco-hématologie et au Département de physiologie cellulaire et métabolisme.