Identifiez-vous pour ajouter une information temporelle
0:00

L’écrivain et ses villes “Roman policier, roman social”

1400 vues
Taguer Partager
mardi 27 sep 2016
Rectorat - Directement rattaché au rectorat

“L’écrivain et ses villes”
Au travers de son expérience personnelle avec ses villes – Istanbul, Vienne et Athènes – Petros Markaris explore les chemins par lesquels s’est forgée sa personnalité d’écrivain. Plus en avant, il se questionne sur le lien entre le roman policier contemporain et les grandes villes – comment émerge-t-il de ces contextes urbains, de leur histoire, de leurs odeurs, de leurs habitants, de leurs crises ? La réponse se construit au travers des grands noms du roman policier, tels que Jean-Claude Izzo et Marseille ou encore Manuel Vazquez Montalban et Barcelone.

Né à Istanbul en 1937, Petros Markaris, est romancier, auteur de polars, dramaturge, scénariste et traducteur. Il a fait des études d’économie politique. Il a été coscénariste du réalisateur grec Theo Angelopoulos et a participé à l’écriture de plusieurs scénarios de ses films, comme « Alexandre le Grand », « Le pas suspendu de la cigogne », « Le regard d’Ulysse » et « L’éternité et un jour ». Son premier roman policier « Journal de la nuit » est paru en 1995. Petros Markaris a reçu de nombreuses récompenses, dont le prix du polar de Barcelona Negra, le prix Italien Courmayeur du polar, et le prix Le Point du polar européen 2013.
Parmi ses nombreux romans, on retiendra notamment « Une défense béton » (1998), « Le Che s’est suicidé » (2003), « L’Empoisonneuse d’Istanbul » (2008), « Liquidations à la Grecque » (2010), « Le Justicier d’Athènes » (2011), « Pain, Education, Liberté » (2014) et « Epilogue meurtrier » (2015).

Table ronde
“Roman policier, roman social”

Animée par Louis de Saussure (UniNE). Avec Petros Markaris, Sylvain Briens (Université Paris-Sorbonne) et Nathalie Piegay (UNIGE)