Accueil >

La moitié oubliée du cerveau

236 vues
Partager
jeudi 31 janv. 2019
Rectorat - Directement rattaché au rectorat

Cette conférence présentera des perspectives nouvelles sur ce que l’on sait du fonctionnement du cerveau. En effet, les travaux de Pierre Magistretti ont porté durant ces trois dernières décennies sur le rôle des cellules gliales, qui constituent cette “moitié oubliée du cerveau”.

Les cellules gliales ont non seulement certaines des propriétés des neurones mais elles ont la capacité d’intégrer les messages apportés à partir de l’environnement pour produire un comportement. C’est dire combien elles sont importantes à considérer pour expliquer nos mouvements, nos émotions, nos pensées et combien elles sont des cibles thérapeutiques potentielles pour lutter contre les maladies du cerveau.

On peut parler de révolution dans la compréhension du cerveau, en même temps que dans le développement de nouvelles approches pour le traitement des maladies neuropsychiatriques.