Accueil > Leçons d'adieu 2018 - 2019
Identifiez-vous pour ajouter une information temporelle
0:00

«TROUBLES DE L’ÉQUILIBRE ET OBSCURANTISME VESTIBULAIRE»

286 vues
Télécharger Taguer Partager
samedi 10 nov 2018
Faculté de médecine - Leçons d'adieu

JEAN-PHILIPPE GUYOT

Professeur ordinaire
Département des neurosciences cliniques, Faculté de médecine UNIGE
Médecin-chef du service ORL et chirurgie cervico-faciale, HUG
«TROUBLES DE L’ÉQUILIBRE ET OBSCURANTISME VESTIBULAIRE»

En plus du rôle essentiel qu’il joue au maintien de l’équilibre, le labyrinthe vestibulaire de l’oreille interne a de multiples autres implications: sur la respiration, sur le système cardio-circulatoire, sur le sommeil, dans le fonctionnement de l’horloge biologique et du système limbique, ou encore pour l’orientation spatiale. De plus, au contraire des autres, ce «6e sens» fonctionne de manière inconsciente. En effet, les informations de mouvement et de position qu’il transmet au cerveau sont sujettes à des processus centraux d’adaptation dont l’efficacité et la rapidité sont longtemps restées insoupçonnées. Ce n’est que dans le cadre de recherches liées au développement d’implants vestibulaires (neuroprothèses destinées aux patients ayant perdu la fonctionnalité de l’oreille interne) que ces processus ont enfin pu être compris. Les caractéristiques de ce système, inconscient, complexe, adaptatif, expliquent les difficultés des patients souffrant d’un trouble vestibulaire à décrire leurs symptômes et des médecins à poser un diagnostic. Lors de sa conférence, le professeur Guyot retracera le chemin qu’il a parcouru pour mettre au point ces implants vestibulaires révolutionnaires, et examinera les progrès que cette innovation a permis dans la prise en charge des patients. Il mettra également en lumière la nécessité d’accorder une plus grande place à l’enseignement tant pré- que post-gradué de l’anatomie, de la physiologie et de la physiopathologie de ce système absolument passionnant mais déroutant, afin que les médecins soient mieux préparés face à des patients dont les maux restent encore trop souvent mésestimés.

Biographie

Jean-Philippe Guyot a effectué ses études de médecine à Neuchâtel puis à Genève, complétées par des spécialisations en oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale. Il a également séjourné au Health Science Center de Syracuse, New York, en tant que visiting assistant professor. De retour à Genève, il a été nommé privat-docent de la Faculté de médecine dès 1993, et a pris la responsabilité de l’Unité d’otoneurologie des HUG. En 2004, il a accédé aux fonctions de professeur associé au Département facultaire des neurosciences cliniques, et, du côté hospitalier, de médecin-chef du service d’ORL et chirurgie cervico-faciale. Il a également présidé, pendant dix ans, la Société internationale d’otoneurologie.

Spécialiste de la fonction vestibulaire de l’oreille, Jean-Philippe Guyot s’est principalement intéressé aux troubles de l’équilibre. Ses recherches ont consisté à développer un implant vestibulaire pour restituer la fonction d’équilibre de l’oreille interne aux patients l’ayant perdue des deux côtés, sur un concept comparable à celui de l’implant cochléaire pour restituer l’audition aux sourds profonds. Genève est aujourd’hui le leader mondial dans ce développement chez l’être humain. Il a aussi contribué à expliquer certains phénomènes particuliers dont peuvent souffrir les patients avec un trouble vestibulaire, comme une inversion de l’image visuelle, une sensation de sortie du corps, etc. Promu à la fonction de professeur ordinaire en 2014, il a pris sa retraite en septembre 2018.