Accueil > 11es Journées de Microbiologie

Hygiène des mains : agir local, penser global

289 vues
Partager
mercredi 12 sept. 2018
Faculté de médecine - Département de microbiologie et médecine moléculaire

Pr Didier PITTET

Prévention et contrôle de l’infection,

Faculté de médecine, UNIGE et HUG


Nos mains sont constamment en contact
avec l’environnement mais également avec
d’autres personnes. Elles sont, par conséquent,
en grande partie responsables de la
propagation des bactéries. Le lavage ou la
désinfection de celles-ci est donc une arme
extrêmement efficace pour lutter contre la
transmission de ces microbes. Il y a près de
20 ans, le professeur Didier Pittet a grandement
contribué à l’amélioration de l’hygiène
des mains. Sa formule, à base d’alcool et de
chlorhexidine, est bien plus efficace et rapide
que le lavage traditionnel à l’eau et au
savon. Largement diffusée à Genève d’abord,
puis à travers le monde, cette solution a permis
de faire chuter le nombre d’infections,
également dans les pays où l’accès à l’eau
est difficile. Didier Pittet nous raconte l’aventure
extraordinaire de cette invention, et la
situe dans l’histoire de l’épidémiologie.