Identifiez-vous pour ajouter une information temporelle
0:00

Psychose américaine: Trump et le cauchemar de l’histoire Version originale

1583 vues
Taguer Partager
mercredi 18 jan 2017
Faculté des sciences de la société - Département de géographie et environnement

«Chez l’individu, la folie est quelque chose de rare, mais dans les groupes, les partis, les peuples, les époques, c’est la règle.» - Nietzsche

Le choc causé par l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a laissé de nombreux américains et citoyens du monde dans un état de stress post-traumatique collectif.
Invité d’honneur du colloque Que font les images dans l’espace public?, le professeur en études visuelles W. J. T. Mitchell propose une analyse de la culture visuelle américaine en se focalisant sur le cas particulier de la guerre d’images à laquelle se sont livrés les deux candidats à la Maison Blanche et qui s’est conclue par l’élection de Donald Trump. Pour comprendre comment l’imaginaire collectif, la passion et la «folie rationnelle» sont intervenus dans ce résultat surprenant et historique, le professeur utilisera les outils de la psychologie de masse.

Le professeur Mitchell questionnera notamment le rôle qu’ont joué les médias et les images, de même que les mises en scène transformant les interventions en spectacle. Il abordera également une série de questions brûlantes: comment le fantasme de l’exception américaine a-t-il tiré parti d’une résurgence globale des nationalismes? Quel mélange particulier de pathologies (racisme, misogynie, xénophobie, ressentiment de classe, fanatisme religieux) est à l’origine de la «coalition arc-en-ciel» constituée au sein de la droite américaine? Quel effet thérapeutique peut apporter la critique et quelle perspective peut-elle offrir?