Identifiez-vous pour ajouter une information temporelle
0:00

Le silence et la parole: le paradoxe d'une présence ineffable

1004 vues
Taguer Partager
lundi 19 oct 2020
Faculté autonome de théologie protestante - Directement rattaché à la faculté
1
André Levionnois
on 23/10/20
Madame Mazzocco, merci infiniment pour ce podcast sur le silence, sur la possibilité de développer une vie spirituelle dans le monde, dans notre vie quotidienne, professionnelle, sans fard, sans feinte, sans fuite, au coeur du monde, avec de possibles haltes hors du monde, histoire de reprendre son souffle. Je ne connaissais pas Madeleine Delbrêl, qu'un peu Dietrich Bonhoeffer, et je trouve intéressant de considérer ce qui, initialement, pourrait être considéré comme entrave à notre vie spirituelle, en devienne le terreau. L'histoire du Piano silencieux est aussi fort instructive, avec cette notion d'être à l'écoute de ce qui habite, existe, se manifeste dans le silence. Comme vous dites, il y a toujours quelque chose à voir, à entendre, dans le silence, et vos propos me renvoient à ces sessions de méditation....hésychaste que je suivais chez Alphonse et Rachel Goettmann, sur la prière du coeur. Dans ce que vous dites, j'ai l'impression d'approfondir, de voir se développer un peu plus des germes semés en moi, mais auxquels, contre moi, finalement, je résiste sans le savoir. Merci beaucoup Madame Mazzocco.

Identifiez-vous pour ajouter un commentaire.